Conscience et pensée

On croit que la conscience est un épi-phénomène de la pensée. Il n’en est rien. La conscience n’est ni un phénomène, ni un état…. quand je parle de la conscience, il ne s’agit pas tant de la conscience de faire, mais de la conscience d’être; la conscience de soi, ainsi peut-on dire : c’est une personne, c’est la personne !

une remarque : en français on utilise le mot pensée et le verbe penser, mais pour conscience il n’existe que le nom, le verbe n’a pas réellement été créé (on dit bien conscientiser mais est-ce là le bon verbe ?) or la conscience, malgré les apparences de la sémantique, n’est pas un substantif ni une catégorisation de l’esprit, c’est avant tout un mouvement, un acte, un verbe ! et je précise : au sens le plus pur de ce que peut être un verbe : logos ! On arrive là au centre de l’esprit (si centre, il y a ! car cela sous-entend une structure fermée avec un volume et des bords !) c’est-à-dire à ce mouvement invisible qui dirige l’âme humaine…

Publicités

~ par Pascer sur 19 août 2006.

Une Réponse to “Conscience et pensée”

  1. LA PENSE
    J’appelle pensée la plus petite intecelle énergétique immatérielle (spirituelle) susceptible d’être saisie par la conscience.

    Cette définition de la pensée est générale dans le sens qu’il l’identifie a une enegie, dont la destinée est d’être est d’envahir la conscience et se laisse saisir par elle. Mais le qualificatif susceptible donne deux sens au concept : La pensée qui envahit la conscience et s’y laisse saisir et la pensée qui n’envahit pas encore la conscience :

    a) La pensée inconsiable (mystérieuse) est l’étincelle énergétique immatérielle dont l’homme est inconscient.

    Cette définition déduite et logique puisque la conscience est née du choc de la l’inconscience et de la matière crise (neurone) : Ce qui fait que l’homme soit inconscient de la pensée avant sa fusion avec la matière crise.

    b) La pensée consiable : c’est la pensée saisie par la conscience, c’est-dire du choc de la pensée inconsoliable et de la matière crise.

    En ce sens, la pensée (consiable) matière apparait comme de l’énergie immatérielle en mouvement sur un support matériel.

    (Voldein Laguerre, Inventeur de la Theorie-du-Tout Mecanique prophetique, lvoldein@yahoo.fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :